Vietnam

 

 

 

 

 

Au Vietnam, ELISA parraine individuellement des enfants en plusieurs enroits :

  • la "Maison d’Amour", située à Ho Chi Minh Ville ;
  • des écoles situées dans la province de Quang Binh (centre du pays), avec le Père Minh ;
  • l’Ecole des Enfants Handicapés Auditifs Hy Vong I de Ho Chi Minh Ville.

 

 

 

 

 

 

La "Maison d'Amour" d'Ho Chi Minh Ville / Thu Duc

 

Il s'agit d'une crèche placée sous la responsabilité des soeurs Marie et Lucie.

 

Les 5 soeurs religieuses :

  • soeur Lucie, responsable,
  • soeur Anne, cuisinière,
  • soeur Anne Lanh, au service des enfants de la classe primaire,
  • soeur Marie Loi, au service de le crèche,
  • soeur Marie, secrétaire et traductrice,

sont assistées de 6 employées.

 

Elles y accueillent des enfants en bas âge, pas encore scolarisés, du matin au soir, permettant à leurs mamans de travailler. Elles s'en occupent et assurent les repas quotidiens dans un local qui a été refait. 

 

Elles reçoivent également les enfants (90) des familles pauvres (la plupart abandonnés par leur père ou leur mère), scolarisés en primaire, entre midi et 14 h, leur offrent un repas et un lieu d'accueil chaleureux et sécurisé.

 

 

       

 

Carte de voeux 2013

 

 

 

L'action du père Minh

 

 

 

Le Père Minh est l'interface entre ELISA et des écoles de la province de Quang Binh.

 

 

L'Ecole des Enfants Handicapés Auditifs "Hy Vong I" d'Ho Chi MInh Ville

 

 

 

 

 

 

 

La directrice, Mme Tran Thi Ngoi, aujourd'hui âgée de 70 ans, a fondé la première école spécialisée à Ho Chi Minh Ville en 1990 et a consacré plus de la moitié de sa vie à s'occuper d'enfants déficients auditifs. 

 

Il y a plus de 30 ans, elle a décidé d'apprendre la langue des signes et de l'enseigner à des personnes sourdes et muettes qu'elle allait chercher elle-même, en sillonnant la ville à vélo et qu'elle recevait à son domicile.

Elle a ensuite fait construire l'école "Hy Vong I" (qui signifie "espoir"). Elle y accueille aujourd'hui 110 élèves qui apprennent la langue des signes, participent à des activités périscolaires (danse, musique, informatique, ...) et se forment à des métiers (coiffure, couture, broderie, fabrication d'objets d'artisanat, ...).

 

Extrait d'un article du "Courrier du Vietnam" : une voie contre le silence du 29 juin 2013

 

Micro-crédits

 

Parallèlement, ELISA a lancé une opération de micro-crédits à taux zéro.

 

Plusieurs familles du delta du Mékong et de la province de Quang Binh  ont reçu un crédit de :

  • 160 € pour l’acquisition d’une vache ou d’un cochon,
  • 100 € pour la création d’un petit commerce,

leur permettant d’acquérir une certaine autonomie financière.

 

Ces familles s’engagent à rembourser la somme prêtée sur 2 ans.

 

Les sommes récupérées permettent de financer à nouveau d’autres familles et de former ainsi une chaîne de solidarité.

 

 

            

 

 

 

 

 

Subventions et travaux

 

En outre, en 2012, ELISA :

  • a  accordé une subvention exceptionnelle de 3 000 € à l’Ecole des Enfants Handicapés Auditifs de Ho Chi Minh Ville (qui ne bénéficie d’aucune aide d’Etat) pour contribuer à ses frais de fonctionnement ;
  • a financé des travaux d’alimentation en eau potable et d’installation d’air conditionné dans le dispensaire Lien Minh, situé à Duc Tho, qui accueille des mères célibataires.

 

                     

                       

 

 

En 2013, elle a financé l'achat d'une moto pour faciliter les déplacements du personnel de la Maison d'Amour d'Ho Chi Minh Ville.

 

 

 

Elle a également offert les travaux de carrelage de la cour de récréation de cette même institution.

 

 

Etat de la cour avant travaux...

 

 

 

... et après travaux

 

 

 

 

 



Réagir


CAPTCHA