Vietnam

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

L’essentiel à connaître …

 

La République Socialiste du Vietnam est le pays le plus à l’est de la péninsule indochinoise, en Asie du sud-est.

 

Le Vietnam couvre 331 000 km2, pour 91 millions d’habitants.

 

Sa langue officielle est le vietnamien, qui est la langue maternelle d’environ 85% de la population. Elle est écrite au moyen d’un alphabet dérivé de l’alphabet latin.

 

Sa monnaie est le dong.

 

 

La géographie du Vietnam

 

Le Vietnam a la forme d’un immense S, d’une longueur nord-sud de près de 1650 km, pour une largeur maximum de 650 km.

 

Il  a des frontières terrestres communes, sur 2800 km, avec le Laos et la Cambodge, à l’ouest, et avec la Chine, au nord.

 

Il est bordé, à l’ouest, par le golfe de Thaïlande et, à l’est, par le golfe du Tonkin et la mer de Chine méridionale, soit environ 3000 km de façade maritime.

 

Il comprend 3 grandes régions :

  • le Tonkin, au nord (villes : Hanoï et Haiphong) ;
  • l’Annam, au centre (villes : Huê et Da Nang) ;
  • la Cochinchine, au sud (ville : Ho-Chi-Minh Ville, anciennement Saigon).

 

Plus de ¾ du territoire vietnamien sont occupés par des montagnes (point culminant : Fan Si Pan, avec 3160 m), des hauts plateaux et des forêts.

 

Le Mékong (2° plus long fleuve d’Asie, avec 4200 km) se jette en mer de Chine, au sud du Vietnam, et forme un immense delta alluvionnaire de 75 000 km2.

 

La baie de Halong et le parc national de Phong Nha-Ke Bang sont 2 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

 

   Delta du Mekong

 

 

   Baie d'Halong

 

 

 

L’histoire du Vietnam

 

En 2879 avant JC, la dynastie Hung crée un véritable Etat féodal (rassemblant une quinzaine de tribus), sur lequel  elle règne pendant un millénaire.

 

En 207 avant JC, un général chinois fonde le royaume de Nam Viet, qui passe, peu à peu, sous influence chinoise.

 

En 111 avant JC, le Nam Viet devient un protectorat chinois avec des régions gérées par des mandarins chinois. La domination chinoise dure jusqu’à 939 après JC.

 

C’est en 939 que le général Ngo Quyen, vainqueur des Chinois lors d’une bataille navale, fonde la première dynastie nationale.

 

Différentes dynasties se succèdent alors : les Ngo (jusqu’en 967), les Dinh (de 968 à 980), les Le antérieurs (de 980 à 1009), les Ly (de 1009 à 1225), les Tran (de 1225 à 1400), les Ho (de 1400 à 1407), les Le postérieurs (de 1428 à 1776), les Nguyen (de 1792 à 1883).

 

Prenant prétexte de la persécution des chrétiens par les Nguyen, sous l’empereur Tu Duc, la France intervient, dans le cadre de sa politique d’expansion coloniale, dès 1843.

 

En 1867, est fondée la colonie française de la Cochinchine ; en 1884, le Tonkin devient protectorat français.

 

En 1887, l’Union indochinoise (regroupant la Cochinchine, l’Annam et le Tonkin) est placée sous l’autorité d’un gouverneur général français.

 

Naissent alors différents partis révolutionnaires, avec, en 1930, la fondation du parti communiste indochinois.

 

En 1940, le Japon envahit l’Indochine et occupe le pays, avec l’accord du gouvernement de Vichy.

 

En 1941, la résistance vietnamienne s’organise, avec la création du Viet Minh.

 

En 1945, les Japonais déclarent l’Empire vietnamien indépendant, mais, lors de la «révolution d’août», Ho Chi Minh proclame l’indépendance de la République Démocratique du Vietnam.

 

 

    Ho Chi Minh

 

 

 

                                            Accords de Genève

 

 

En 1949, l’administration française crée l’Etat du Vietnam, au sud.

 

De 1946 à 1954 se déroule la guerre d’Indochine, qui se termine par la défaite française de Dien Bien Phu.

 

Les accords de Genève, en juillet 1954, reconnaissent l’existence de la République Démocratique du Vietnam, au nord, et de la République du Vietnam, au sud, et fixent une ligne de démarcation au 17° parallèle, coupant ainsi le pays en deux. Ils prévoient des élections pour la réunification du pays.

 

Suite au refus du Président du Vietnam du Sud (Ngo Dinh Diem), soutenu par les USA, d’organiser ces élections, les 2 pays entrent en guerre en 1959, laquelle dure jusqu’en 1975.

 

En juillet 1976, la pays est officiellement réunifié sous le nom de République Socialiste du Vietnam, avec Hanoï pour capitale. Il est admis à l’ONU en septembre 1977.

 

En 1979, le Vietnam envahit le Cambodge et met fin au régime des Khmers rouges de Pol Pot ; ses troupes quittent définitivement la pays en 1989.

 

En 1986, le Parti et le gouvernement décident de libéraliser plusieurs secteurs de l’économie et de s’ouvrir sur l’extérieur (« Doi moi »).

 

 

L’organisation politique et administrative du Vietnam

 

Le Vietnam est une République Socialiste, avec un seul parti politique autorisé : le Parti communiste vietnamien, qui contrôle toutes les institutions politiques du pays.

 

L’Assemblée Nationale, élue au suffrage indirect tous les 5 ans, constitue l’organe suprême de l'Etat. C’est elle qui désigne le Président de la République (au rôle symbolique), le Premier Ministre et le Gouvernement, sachant que c’est le Secrétaire Général du Parti communiste vietnamien qui est le premier personnage de l’Etat.

 

Le Vietnam est divisé en 58 provinces et 5 municipalités.

 

Chaque province est, théoriquement, gouvernée par un Conseil populaire, élu par les citoyens. Il est assisté d’un Comité populaire.

 

Le Conseil populaire est, localement, dépositaire de l’autorité publique.

 

Le Comité populaire est l’exécutif du gouvernement provincial. Il fait appliquer la Constitution, les lois et les résolutions du Conseil populaire.

 

 

Le drapeau du Vietnam

 

 

 

 

Le drapeau du Vietnam est un rectangle rouge, avec une étoile jaune à 5 branches.

 

Le fond rouge symbolise la révolution et le sang versé par le peuple vietnamien pour sa conquête de sa liberté et pour son indépendance. Les 5 branches représentent les ouvriers, les paysans, l’armée, les intellectuels et la jeunesse qui œuvrent ensemble à la construction du socialisme.

 

 

La population du Vietnam

 

Le Vietnam est majoritairement composé de Viet et comprend 53 groupes minoritaires.

 

La population est jeune et essentiellement regroupée dans les plaines littorales.

 

La densité est forte (253  habitants/km2) .

 

Le Vietnam fait partie de la Francophonie.

 

La religion la plus répandue au Vietnam est le bouddhisme mahayana. Toutes les religions y sont représentées : le catholicisme, le confucianisme, le taoïsme, l’hindouisme, l’islam, …

 

Le caodaïsme et le Hoa Hao (qui sont 2 mouvements d’inspiration bouddhique, mais à caractère syncrétique, fondés dans la première moitié du XX° siècle) comptent encore de nombreux adeptes.

 

Le culte des ancêtres, très répandu, est considéré comme une religion : l’âme du défunt protège ses descendants après sa mort, alors qu’une âme sans descendant est vouée à une errance éternelle.

 

 

L’éducation au Vietnam

 

Le taux d’alphabétisation est de l’ordre de 94%.

 

L’enseignement est gratuit et obligatoire. Il est dispensé en vietnamien, du primaire à l’université, faisant fi des minorités ethniques.

 

Le système éducatif, rénové en 1993, comprend :

  • L’enseignement pré-scolaire (de 3 mois à 5 ans) : crèches et écoles maternelles ;
  • L’enseignement général (de 6 à 18 ans), divisé en 3 parties :

o   Le primaire (5 ans d’études) ;

o   Le secondaire du 1er degré (4 ans d’études) ;

o   Le secondaire du 2° degré (3 ans d’études), conduisant au baccalauréat ;

  • L’enseignement secondaire technique et professionnel : écoles secondaires techniques et professionnelles ;
  • L’enseignement supérieur :

o   Les formations universitaires de courte durée (2 à 3 ans après le baccalauréat) et de longue durée (4 à 6 ans après le baccalauréat) ;

o   Les formations post-universitaires : le master (2 ans d’études) et le doctorat (2 à 3 ans d’études après le master).

 

 

L’économie du Vietnam

 

La riziculture tient une place essentielle dans l’économie vietnamienne. Les terrasses permettent la culture à flanc de collines. Elle se concentre plutôt dans le sud. Elle permet de nourrir la population et fait du Vietnam le 3° exportateur mondial.

 

 

Rizières en terrasse    

 

 

 

                                                         Vendeuses

 

 

Le nord concentre, quant à lui, les industries minières et l’industrie lourde.

 

Le pétrole est le principal produit d’exportation et représente 20% des revenus du commerce extérieur.

 

Le Vietnam est le 2° exportateur mondial de café.

 

 

La cuisine du Vietnam

 

La cuisine vietnamienne utilise beaucoup le nuoc mam (saumure de petits poissons) dont le plus renommé provient de l’île de Phu Quoc, au sud. Elle fait également la part belle aux herbes aromatiques (citronnelle, coriandre, basilic, laksa, …), aux épices et au citron vert.

 

Le riz cuit est la base de l’alimentation vietnamienne.

 

 

 

Poisson grillé "cha ca"

 

 

La cuisine est différente dans les 3 grandes régions du pays :

  • Au nord, elle est constituée de soupes (pho), de plats mijotés et de grillades ;
  • Au centre, elle est très relevée (utilisation de piments) ; 
  • Au sud, elle est plus sucrée.

 Lors du repas, tous les plats sont présentés en même temps sur la table.

                    

 

La culture du Vietnam

 

Les Vietnamiennes portent l’Ao Dai, véritable costume national : une tunique ajustée, avec un col montant, qui descend jusqu’aux genoux ou plus bas, fendue sur les côtés à partir de la taille et qui se porte avec un pantalon ample.

 

Les marionnettes sur l’eau (Mua Roi Nuoc) constituent une tradition unique au monde. Plongé dans l’eau jusqu‘à la poitrine et caché au public par un écran, le marionnettiste actionne ses personnages par un système de pieux et de perches.

 

 

   Marionnettes sur l'eau

 

 

                                        Jeunes filles en Ao Dai                                  

 



Réagir


CAPTCHA